Pourquoi certains chats sont-ils résolument fugueurs tandis que d’autres rentrent sagement à la maison tous les soirs ? Que risquent-ils et comment les garder près de soi ?

« Depuis le retour du printemps, Moustache disparaît toutes les semaines, parfois pendant 2 jours ! », témoigne Sylvie, maîtresse d’un birman.

L’appel de l’aventure : chat qui fugue

Le chat a une vision extensible de son territoire. Il aime se créer des espaces à vivre pour chacune de ses activités : alimentation, repos, jeux, etc. Selon la liberté que vous lui accordez, et son caractère, votre chat étendra son territoire à votre jardin, votre pâté de maison, ou même à votre ville. S’il rencontre des obstacles sur sa route, le territoire d’autres chats par exemple, il fera des détours et partira toujours plus loin.

Chat qui fugue : qu’est-ce qui l’incite à partir ?

Il s’ennuie à la maison ? Un voisin le nourrit ou l’attire ? Vous avez plusieurs animaux et il ne supporte pas la compétition ? Vous venez de déménager et il ne se sent pas chez lui ? Il est juste curieux et préfère aller voir ailleurs ? C’est un mâle non castré et des femelles habitent tout près ? Les raisons ne manquent pas pour que son esprit d’aventurier prenne le dessus.

Est-ce dangereux ?

Beaucoup de périls guettent malheureusement votre chat dès qu’il quitte votre intérieur douillet ou votre petit jardin : les voitures bien sûr, les voleurs aussi. S’il rencontre d’autres animaux, il peut contracter des maladies… d’où l’importance de vacciner son chat. Dans un environnement inconnu, en vacances ou après un déménagement, il peut également se perdre.

Des solutions ?

La stérilisation joue un rôle clé.

« Depuis qu’il est castré, Pompon s’est calmé, il s’enfuit moins de la maison. Avant, il fallait parfois aller le chercher jusqu’au square. », nous confie Juliette, assistante maternelle à Dijon.

Mais cela ne suffit pas toujours, surtout si votre chat n’a pas été stérilisé dès sa première année. Moins votre compagnon aura été habitué ou autorisé à vagabonder jeune, moins il sera tenté de s’éclipser par la suite.

Plutôt que de l’enfermer à double tour, ce qui le rendrait malheureux, vous pouvez tenter de cloisonner le jardin. En dernier recours, vous pouvez opter pour un collier anti-fugue. Il envoie une décharge électrique si votre chat met une patte en dehors de la clôture. Mais peut-être a-t-il juste besoin de plus d’affection ou d’une nourriture plus attrayante ?

Quelques précautions à prendre

Tatouez votre chat ou équipez-le d’une puce électronique. Il sera plus facile à retrouver en cas de fugue prolongée. Passez-lui également une médaille d’identification autour du cou. Des voisins pourront ainsi vous prévenir de son passage chez eux.

En cas de déménagement, n’oubliez pas de transmettre vos nouvelles coordonnées au Fichier national félin, le changement de résidence étant aussi une occasion de fuguer pour votre chat.

Laissez-lui un moyen de rentrer à toute heure. C’est souvent durant la nuit qu’il décide de rentrer. S’il trouve porte close, il repartira. Installez-lui donc une chatière pour faciliter ses allées et venues.

Chat qui figue : impossible de le retrouver, que faire ?

Il n’est pas dans le voisinage ? Contactez la fourrière de votre ville et le refuge SPA le plus proche qui pourrait l’avoir trouvé. Prévenez également la police municipale, le commissariat de police ou la gendarmerie. Vous pouvez aussi appeler le SIEV, qui détient le fichier national félin, au 01 55 01 08 08 pour savoir si votre chat a été retrouvé et identifié grâce à son tatouage ou à sa puce électronique. Les affichettes, avec une photo de votre chat et vos coordonnées, peuvent faire des miracles. N’hésitez pas à en coller dans tous les commerces du quartier, chez les vétérinaires, dans la rue…

4 Commentaires

Vous devez posséder un compte Yummypets pour commenter cet article.
Créer votre compte Yummypets en moins d’une minute.

Voir plus de commentaires

    Sylvia R Bonjour, je suis bien embété ! Mon chat va avoir 3 ans, il appartenait à mes voisins qui ont déménagé, et il a refusé de partir avec eux ! (ils l'ont repris à 3 reprises et à 3 reprises il est revenu) Je l'ai donc adopté, (petit déjà il avait l'habitude de venir chez nous), il n'est ni pucé, ni vacciné, ni stérilisé ! J'aimerais le faire, mais je suis sans emploi, et cela coûte chèr ! Et j'ai déjà un chien et une minette à charge. J'ai bien l'intention de faire tous cela pour la fin de l'année (avec facilité de paiement au véto). Tous cela pour dire que Pinceau depuis Avril, part à la journée, ou reviens tous les deux jours, mais il ne vient que pour boire, manger et à l'occasion faire une courte sièste et repart ! Par contre l'hiver il rentre chaque jour, et reste dormir la nuit. J'espère que la stérilisation diminura son envie d'aventure, qui est cause de soucis, puisqu'il y a la route !!! Et que nous espèrons déménagé d'ici l'année prochaine. Avez-vous quelques conseils ? Par avance merci.

    Elisa R Mon post est un peu "hors sujet " . Mais pensez à bien sécuriser la panière de transport , en s'assurant que la panière est bien fermée , lors de transport : visite chez le vétérinaire , divers trajets ...etc . D'autant plus que la qualité des fermetures en plastique des portes est de plus en plus médiocre . Regrettable pour la sécurité de nos matous !