Le syndrome de dilatation torsion de l’estomac est une pathologie extrêmement grave et très douloureuse du chien.

Qu'est-ce que le syndrome de dilatation torsion de l'estomac du chien ?

La dilatation torsion de l'estomac peut être fatale en quelques heures pour votre compagnon. Cette affection se caractérise par une distension importante de l’estomac suite à un repas ou une prise de boisson excessive par exemple. L’estomac se remplit, se gonfle puis tourne sur lui-même. L’entrée et la sortie de l’estomac se retrouve obstruée et l’estomac continue de se distendre, sans pouvoir se vider.

 

Certaines races sont-elles plus touchées par ce syndrome ?

Les chiens les plus couramment touchés par cette affection sont généralement des chiens de races dites géantes ou grandes, parmi eux, nous pouvons citer le Dogue allemand, le Labrador, le Saint Bernard, le Basset Hound ou encore le Boxer. Les races moyennes à toy peuvent être aussi touchées, mais de manière beaucoup plus anecdotique.

 

Quels sont les symptômes de dilatation torsion de l'estomac du chien ?

Les signes d’alerte sont les suivants :

 

● changement de comportement : le chien est anxieux, s’agite de façon anormale,

● efforts vomitifs infructueux,

● l’abdomen apparait gonflé, il se distend,

● muqueuses pâles,

● fréquences cardiaque et respiratoire augmentées.

 

Il est important, et même vital, de prendre en charge le chien le plus rapidement possible après l’apparition des symptômes. Plus le temps passe et plus le chien s’affaiblit au point de tomber en état de choc sévère.

 

Quel est le traitement ?

Dès l’arrivée à la clinique vétérinaire, le chien sera admis en urgence en soins intensifs puis, dans un second temps, en chirurgie.

 

Le but premier est de résorber au maximum l’état de choc provoqué par la dilatation-torsion. Le vétérinaire sera amené à poser des perfusions, à injecter des médicaments pour contrer cet état de choc ; mais aussi à décomprimer les gaz accumulés dans l’estomac grâce à une gastrocentèse (utilisation d’une aiguille ou trocart pour perforer l’abdomen) et/ou une sonde introduite dans l’œsophage pour atteindre l’estomac et ainsi procéder à un lavage gastrique.

 

Lorsque le chien a récupéré un peu de cet état de choc, il est admis en chirurgie. 

 

Le vétérinaire va tout d’abord constater l’ampleur des dégâts causés par ce syndrome (nécrose de l’estomac, rate ayant subit elle aussi une torsion…). En fonction du diagnostic posé, il pourra être réalisé un repositionnement et une stabilisation de l’estomac (gastropexie), puis en fonction des cas une gastrectomie partielle (ablation d’une partie de l’estomac) pourra elle aussi être envisagée. 

 

Il ne faut pas perdre de vue que ce syndrome peut dans de nombreux cas se solder par l’euthanasie de l’animal si les conséquences sont trop lourdes pour l’organisme.

 

Quelles méthodes pour prévenir cette affection ?

Chez les grands chiens et races prédisposées, il est possible d’envisager une gastropexie préventive afin de limiter au maximum le risque de dilation-torsion de l’estomac.

 

Cependant, il convient toutefois de respecter certaines mesures hygiéniques pour limiter les risques :

 

● Fractionner les repas des grands chiens en 2 voire 3 fois si cela le nécessite.

● Limiter l’activité après la prise d’aliment ou d’eau (pas de course, de jeu, de roulades…).

● Distribuer une alimentation de bonne qualité, facile à digérer. Plus la ration est grasse, et plus la vidange gastrique se fait lentement.

● Limiter la rapidité d’absorption du repas, en proposant des croquettes de taille adaptée au chien (bonne mastication) et en utilisant des gamelles anti-glouton.

 

L’assistante vétérinaire de votre clinique pourra vous conseiller une alimentation adaptée à votre animal et vous conseiller sur les mesures à mettre en place pour votre chien.

 

Cette affection est malheureusement encore trop souvent prise en charge tardivement et le pronostic est donc sombre. Dès lors que plusieurs facteurs (chien de taille moyenne à géante, efforts vomitifs sans succès…) sont présents, le temps est compté. 

 

Cette affection pouvant survenir au cours de la nuit ou un week-end, assurez-vous que votre vétérinaire dispose d’un service de garde sur place ou demandez-lui les coordonnées d’une structure pouvant assurer ce type d’urgence à proximité de chez vous.

 

Merci à Isabelle LACROIX, Aide-soignante Spécialisée Vétérinaire à l’ESAV (Ecole Supérieure d’Aide Vétérinaire) – Institut Bonaparte pour cet article !

logo de l'esav

Découvrez les formations aux métiers animaliers de l'ESAV.

Crédit photo : istockphoto

2 Commentaires

Vous devez posséder un compte Yummypets pour commenter cet article.
Créer votre compte Yummypets en moins d’une minute.

    ANNE G Nous y sommes très attentifs, la génétique serait-elle également un facteur de risque ? J'ai l'impression que sur certaines lignées il y en a plus que sur d'autres

    nadine c le temps est très court pour réagir à cette torsion ! Forest en a été victime après avoir avalé un insecte qui l'a piqué à la langue !!! une opération de plus de 2 heures a été necessaire et il s'en est sorti, mais je sais qu'il peut très bien en avoir une deuxième qui celle là serait fatale

Lectures recommandées

Ce site utilise des cookies : En continuant à naviguer sur le site, vous acceptez notre utilisation des cookies et politique de confidentialité. En savoir plus

Ok