Chaque année, un millier de cas d’intoxications dus aux champignons sont rapportés chez les humains. Les chiens sont également concernés ; ils peuvent aussi souffrir de troubles digestifs… après avoir ingéré des champignons « déclarés » comestibles !

Quoi de plus plaisant qu’une balade dans les bois en compagnie de son chien à l’occasion de la cueillette des champignons ! Une « activité » qui se pratique de juillet à novembre et parfois même plus tôt pour certaines variétés.

Si chaque année, un millier de cas d’intoxications sont rapportés chez les humains, il n’en demeure pas moins que les chiens peuvent aussi en être victimes.

Jouer et croquer un champignon : c’est amusant pour les chiens !

Les chiens – bien moins méfiants que les chats ayant accès à l’extérieur – peuvent tout d’abord trouver très amusant de « jouer » avec leur maître alors que celui-ci s’adonne à la cueillette. Il peut être attiré par curiosité. Les jeunes chiens, qui ont tendance à tout « explorer », se retrouvent en première ligne.

Il faut donc faire preuve de prudence même s’il n’est pas toujours facile de prendre un chien sur le fait. Les champignons toxiques poussent également dans les jardins des maisons ! En promenade, mieux vaut tenir son chien en laisse si on craint qu’il ne mange des champignons.

Réagir très rapidement et consulter le vétérinaire

Si un chien vient à manger un champignon, il faudra immédiatement lui retirer de la gueule mais aussi ne pas laisser à la portée de l’animal le panier après le ramassage.

Enfin, il n’y a pas que les champignons vénéneux qui représentent un danger pour le chien. Certains « comestibles » par l’homme, comme les pleurotes et les bolets par exemple, peuvent engendrer des troubles digestifs chez l’animal. D’autres encore peuvent causer des problèmes si le chien les mange alors qu’ils sont peu ou mal cuits.

Comme toute intoxication, cela nécessite une consultation vétérinaire dans les meilleurs délais. L’assurance santé animale prend en charge et rembourse ce type de problème.

 chien-champignon-intoxication-11-2016

Des symptômes très variés

Les symptômes sont variés, car ils sont fonction de la variété et de la quantité ingérée. Ils peuvent mettre un certains temps à apparaître les uns après les autres donc pas nécessairement tout juste après l’ingestion. Les plus flagrants sont des troubles du comportement : agitation, perte d’équilibre, convulsions… Voire aussi salivation excessive, vomissements, diarrhée… Ces troubles ne sont pas spécifiques à une intoxication. C’est certainement pour cela que l’intoxication aux champignons pourrait en fait être sous-diagnostiquée chez le chien.

Ne pas faire vomir le chien

Si la consultation, suite à l’ingestion d’un champignon toxique, a lieu dans un très bref délai (1 heure en moyenne), il existe dans certains cas des antidotes.

Porter chez le vétérinaire – quand cela est possible – un champignon ou morceau de champignon incriminé – l’aidera à affiner son diagnostic.

Dans tous les cas, il ne faut pas chercher à faire vomir soi-même l’animal. C’est le vétérinaire qui jugera si cela ne présente pas de danger d’aggraver son état de santé.

Le temps de conduire le chien chez le vétérinaire, du charbon actif peut être administré (de l’ordre de 10 à 20 grammes). Toute nourriture et gamelle d’eau sera retirée.

Ajouter un commentaire

Vous devez posséder un compte Yummypets pour commenter cet article.
Créer votre compte Yummypets en moins d’une minute.