Les chiens japonais tiennent souvent leurs noms des régions dont ils proviennent et ils font valoir leurs remarquables aptitudes dans différents domaines.

Découvrez les spécificités de cinq races de chien originaires du pays du Soleil Levant.

Race de chien japonais #1 : l’Akita Inu

La star des chiens japonais, également appelé «Akita Ken», est l’Akita Inu. Il tient son nom de la préfecture d’Akita au nord de l’archipel Nippon. C'est une race dite "primitive".

Il s'agit d'une très ancienne race japonaise élevée à l'origine pour la chasse au sanglier, au cerf et à l'ours. Croisée avec des Tosa et des Mastiffs, c'est devenu la race japonaise la plus grande, elle a donc souvent servi de chien de combat. Durant la Seconde Guerre mondiale, certains éleveurs ont décidé de croiser l'Akita avec des Bergers allemands afin de sauver leur cheptel. En effet, tous les chiens (sauf Bergers allemands) avaient été confisqués.

À la fin de la guerre, il existait trois types différents d'Akita : Akita Matagi, Akita croisé Berger allemand et Akita de combat. Les puristes ont alors fait un travail de croisements pour retrouver la race originale. C'est devenu la race que nous connaissons actuellement sous le nom Akita Inu. Il est reconnu comme monument national depuis 1931 au Japon.

L’Akita Inu est un chien de grande taille et il est plutôt robuste, le mâle peut peser jusqu’à 60 kilos et les femelles environ 35 kilos. Les couleurs de sa robe sont : rouge/fauve, sésame, bringé et blanc. Toutes ces couleurs (sauf le blanc) doivent présenter des poils blancs/crèmes sur le museau, sur les joues, sur le cou, le ventre, sur l'intérieur de la queue et sur l'intérieur des membres. Ces marques sont appelées l’Urajiro.

Attention, sous ses allures d’adorable ourson, il s’agit d’un chien au caractère bien affirmé et malgré son allure de chien noble, c'est un chien à l'instinct de chasseur dont il faut réussir à canaliser l'énergie et l'aider à se dépenser. Il n’est donc pas à mettre entre toutes les mains et il faudra s’armer de patience pour l’éduquer. Intelligent, il pourra aussi se montrer têtu durant son éducation.

C'est cependant un chien très proche de son maître, même s'il sait rester indépendant. Il a besoin d'un rythme de vie cohérent avec beaucoup de respect pour vivre en harmonie avec sa famille. Avec l'Akita, tout est question d'équilibre pour développer la plus belle des relations.

Il est souvent réservé à l’égard des inconnus comme toutes les races primitives. Son comportement peut alors changer et montrer des signes d'appréhension, comme les oreilles et la queue baissée. Cette réserve se déclare vers six mois, mais cela dépend bien sûr des individus. Certains en effet, n'en montreront jamais. Sachez que les femelles sont souvent plus réservées que les mâles.

Concernant l'entretien de son pelage, un brossage régulier sera à prodiguer durant la période de mue qui a lieu deux fois par an. À cette période, ses poils s'enlèvent par poignée et sous forme de touffe.

Son espérance de vie se situe entre 10 et 13 ans.

À lire également : Zoom sur une race : l'Akita Inu.

Race de chien japonais Akita Inu

Race de chien japonais #2 : le Shiba Inu

Le Shiba Inu serait originaire de Chine et serait arrivé au Japon via des migrations humaines. Son nom signifie "petit chien" et il était principalement utilisé pour la chasse au sanglier ou au renard. Le premier Shiba Inu est arrivé en France en 1978.

La race est déclarée « monument naturel du Japon » et depuis 1936, elle bénéficie de la protection du gouvernement japonais. C’est un chien de petite taille, bien proportionné, disposant d’une ossature et d’une musculature bien développées. Comme l'Akira Inu, il fait partie des races primitives.

Au Japon, on dit que le Shiba Inu est « un quart chien, un quart homme, un quart chat et un quart singe », il s’agit d’un excellent compagnon au quotidien.

C'est un chien fidèle et affectueux avec son entourage, mais tout comme l'Akita, il peut se montrer parfois plus distant et indépendant, mais il a un caractère plutôt facile (même s'il pourra se montrer un peu têtu durant son éducation).

Le Shiba Inu apprend vite, y compris la propreté. Il peut être quasiment autonome et propre à l’âge de seulement huit semaines.

Il peut très bien s'adapter à la vie en appartement, mais il adorera les longues balades avec vous. C'est un chien discret et calme qui s'entend bien avec les enfants et les chats.

Attention, le Shiba Inu était à l'origine un chien de chasse. La cohabitation avec des petits animaux pourra se révéler parfois compliquée.

La couleur de sa robe peut être fauve, noir et feu ou sésame. La couleur sésame est un mélange de couleur. Il peut y avoir un mélange de poils blancs et noirs, un mélange de poils noirs en majorité et de blanc ou encore un mélange de poils fauves avec du noir. Sachez qu'un Shiba Inu entièrement blanc n'est pas accepté dans les concours en France et toutes les couleurs de robe doivent présenter l’Urajiro (la présence de pelage blanc/crème sur les joues, le museau, le cou, le ventre, l'intérieur des membres et de la queue), tout comme l'Akita Inu.

L'entretien de son beau pelage n'est pas compliqué en dehors des périodes de mue. Un brossage de temps en temps suffira amplement.

Son espérance de vie est supérieure à 10 ans et il possède une santé plutôt robuste, sans problème particulier.

À lire également : la fiche race complète du Shiba Inu.

Race de chien japonais - Shiba Inu

Race de chien japonais #3 : le Spitz Japonais

Ce chien japonais descendrait du grand Spitz allemand de couleur blanche, qui est arrivé au Japon vers 1920. Il est devenu très populaire de par son allure élégante et son tempérament agréable. Le Spitz Japonais peut endurer les climats froids, mais il préférera certainement le confort de la maison.

Vers 1921, il fait sa première apparition officielle à l'exposition de Tokyo. Le standard actuel est apparu peu à peu au fil des croisements réalisés pour améliorer la race. Il est fixé en 1948 par le Kennel Club japonais.

De petite taille et doté d’une fourrure d’un blanc pur, le Spitz Japonais est très vif, intelligent, très joueur et facile à vivre. Il est affectueux, et il est compatible aussi bien avec de jeunes enfants qu’avec un maître âgé. Il pourra se montrer un peu méfiant envers les étrangers mais n'aboiera que si ces derniers s'approchent un peu trop près à son goût et pourra alors se montrer un peu virulent. Cela en fait un bon chien d'alarme.

Son attrait pour le jeu pourra vous permettre de mettre en place une bonne éducation, car il n'est pas toujours très bon élève. Bien qu'il soit affectueux envers ses maîtres, il peut parfois se montrer discret et indépendant.

Concernant sa santé, le Spitz Japonais n'a pas de prédispositions particulières à certaines maladies, il est plutôt robuste.

Son espérance de vie se situe entre 10 et 16 ans.

Son beau pelage blanc ne demandera pas un entretien très compliqué. Un brossage régulier est conseillé pour éviter les noeuds et maintenir un pelage soyeux. La longueur de ses poils n'est pas une contrainte en période de mue, en effet, il en perd très peu et souvent sous la forme de boules de poils faciles à retirer.

À lire également : Top 10 des races de chien blanc.

Race de chien japonais - Spitz Japonais

Race de chien japonais #4 : l’Epagneul Japonais

Ce chien de petite taille à la face large est également appelé « Chin Tchin ». Originaire de Chine, il est offert à l’Empereur du Japon en 732 par les souverains coréens, et il devint rapidement le favori du Palais, son nom japonais « Chin » signifie « royal ». Il arrive en Europe au IXème siècle. Au cours de l'Histoire, il a séduit de nombreux monarques comme la reine Marie-Antoinette ou la reine Victoria.

Bien qu’il soit vif et affectueux, il entend se faire respecter. Son éducation doit être douce, mais ferme et basée sur la patience, car il peut très vite se montrer un peu têtu et tester vos limites. N'hésitez pas à le récompenser dès qu'il agit bien.

C'est un chien de compagnie très agréable et toujours de bonne humeur. Il adore la vie de famille et s'entend bien avec les enfants.

Qu'il vive dans une maison ou dans un appartement, il se sentira à l'aise tant qu'il est avec sa famille. Très méfiant envers les étrangers, c'est pourtant un chien qui aboie très peu. Ce n'est pas un chien sportif, donc la vie en appartement peut très bien lui convenir avec une petite balade quotidienne dans le parc du quartier (si ce dernier autorise la présence de chiens).

Sa robe a toujours une large présence de blanc. La couleur peut être couplée au noir ou au rouge. La couleur de sa truffe dépend de la couleur de sa robe, elle peut être soit noire, soit marron.

Concernant sa santé, l’Epagneul Japonais peut parfois souffrir d'infections au niveau des yeux et des oreilles. Il aura également du mal à supporter les grosses chaleurs, notamment lors de période de canicule, comme d'autres races au museau un peu écrasé. Il est également sensible à la gangliosidose à GM2 qui peut se traduire par des troubles de l'équilibre et des problèmes de vue. La maladie se déclenche généralement entre dixième et le quinzième mois de vie et peut être fatale. Un test génétique pourra vous dire si votre chien en est porteur ou non.

Race de chien japonais - Epagneul japonais

Race de chien japonais #5 : le Shikoku

Le Shikoku Ken (ou Shikoku Inu) est aussi appelé « chien de Kochi » ou « Kochi Ken », son nom provient d’une des quatre grandes îles du Japon, il est très rare en dehors de son pays. C’est un chien de type spitz et de taille intermédiaire entre le grand Akita et le petit Shiba.

La race a vu le jour dans les villages de montagnes du Japon sur l'île de Shikoku. Cette région montagneuse est difficile d'accès, ce qui explique que la race a été très peu croisée.

Il était à l'origine un chien de chasse, principalement pour le sanglier et le cerf. La race était surtout présente dans la région de Kochi. Il existait trois variétés du Shikoku : Hawa, Hongawa et Hata.

De nos jours, il existe deux types de Shikoku : le "chasseurs" et le "classique". C'est ce dernier qui est adopté pour être un chien de compagnie. Il est plus trapu et costaud que son congénère chasseur qui est fin et longiligne.

Le Shikoku est arrivé en France en 2008, et il y en aurait seulement une vingtaine sur tout le territoire, elle reste donc rare et seuls les passionnés des races japonaises la connaissent véritablement.

Le Shikoku est caractérisé par sa robe couleur sésame. La couleur sésame rouge est la couleur la plus répandue au Japon, tandis que les couleurs sésames et sésames noir sont les moins courantes au Japon, mais les plus connues à l'extérieur.

C’est un chien courageux, mais prudent et très éveillé. Il a le tempérament d’un grand chasseur, il est loyal envers son maître. Tout comme son cousin, l’Akita Inu, il est plutôt têtu, mais c'est également un chien très attachant, joueur et joyeux qui aime le contact avec ses maîtres. Il saura se montrer très loyal et parfois indépendant comme les autres races de notre top.

Son éducation doit commencer tôt et il faudra se montrer ferme. Il apprend cependant vite et réagit très bien à la voix, même s'il saura également se montrer têtu dans certaines circonstances. Un important travail de socialisation, dès son plus jeune âge est nécessaire et important pour son évolution future.

La vie en appartement est déconseillée pour ce chien, car il besoin de se défouler régulièrement. Un accès à un jardin sera donc parfait pour lui en complément de bonnes balades quotidiennes où il pourra courir.

C'est un chien de taille moyenne, il est plus grand que le Shiba, mais plus petit que l'Akita, mais leur ressemble beaucoup physiquement. Il porte également l'urajiro, la partie blanche/crème des poils sur le museau, le cou, le ventre, l'intérieur des pattes et de la queue. Comme ses cousins, il fait partie des races de chiens primitives de type spitz.

Son espérance de vie se situe entre 12 et 13 ans et il est très robuste, sans problème de santé particulier.

Race de chien japonais - Shikoku

Quelle race de chien japonais préférez-vous ?

4 Commentaires

Vous devez posséder un compte Yummypets pour commenter cet article.
Créer votre compte Yummypets en moins d’une minute.

Voir plus de commentaires

    Léa S Petite préférence pour le Shikoku

    Audrey R L'Akita inu est mon préféré bien évidement 💜💛💚🐶