Qu’est-ce qu’une pelade ? Qu’est-ce qui la provoque ? Que faire ?! Yummypets vous donne toutes les infos nécessaires pour gérer la pelade de votre chien ou de votre chat !

Qu’est-ce qu’une pelade et comment la détecter ?

Certaines races sont prédisposées aux pelades : labrador, golden retriever, West Highland white terrier, sharpei, entre autres !

On parle de pelade pour désigner une dépilation. C’est-à-dire une zone, plus ou moins grande, où les poils sont tombés et qui laisse la peau à découvert : comme une alopécie ! Ce terme est très général, voyons ce qu’il englobe !

Quelles sont les causes de la pelade ?

En premier lieu, la pelade peut être due à la mue naturelle ! En effet, 2 fois par an, nos animaux rencontrent une période de mue qui correspond à une perte de poils naturelle due aux variations saisonnières de température. L’été, les huskys peuvent perdre jusqu’à 60% de leur pelage ! On observe alors d’importantes pelades ! Pour tout savoir de la mue chez le chien, c’est ici (cf article en cours sur la mue chez le chien) !

En revanche, lorsque vous observez une perte de poils brutale, cela doit vous alerter. D’une part, si cette perte de poils n’est pas associée à des démangeaisons et qu’elle n’est pas localisée, pensez à des carences ou des déséquilibres alimentaires. Certains dérèglements hormonaux peuvent également conduire à une chute des poils. Dans ce cas, il convient de faire un bilan avec votre vétérinaire !

D’autre part, si la perte de poils est localisée, plusieurs causes sont à envisager. Les voici !

Dans 80 % des cas, si la pelade est associée à des démangeaisons, il est question d’une allergie aux piqûres de puces.
Dans ce cas, il faut traiter votre animal et son environnement contre les puces, puis soigner la peau si nécessaire, grâce à votre vétérinaire.

Certains environnements vont favoriser des réactions allergiques, auxquelles seront associées une perte de poils, des démangeaisons, voire des inflammations de la peau. D’autres réactions allergiques peuvent être d’origine alimentaire, immunitaire ou cancéreuse. Quoi qu’il en soit, seul votre vétérinaire, grâce à des analyses et à des examens cliniques, pourra trouver la cause et mettre en place un traitement adapté.

Enfin, certains troubles du comportement vont se manifester par des léchages excessifs sur des zones ciblées, au niveau desquelles on observera une chute de poils. Il en va de même dans le cas de certains traumatismes ou d’irritations ponctuelles ! Dans tous les cas, une consultation pour en déterminer la cause et mettre en place un traitement s’impose.

Comment prévenir les pelades ?

Quelle qu’en soit la cause, vous pouvez prévenir la pelade et minimiser les conséquences d’une perte de poils ou d’une irritation de la peau. Il vaut mieux prévenir que guérir !

Tout d’abord, caressez régulièrement votre animal. Les bénéfices sont multiples et partagés ! Cela est apaisant pour votre animal comme pour vous. Vous pourrez ainsi remarquer d’éventuelles anomalies au niveau de la peau et du pelage !

Il convient également de lui apporter un minimum d’hygiène. Brossez-le régulièrement (au moins une fois par semaine), et lavez le si nécessaire avec des produits adaptés.

Il est recommandé aussi de traiter régulièrement votre animal et son environnement contre les puces, en prévention !

Enfin, surveillez les odeurs ! Un chien qui dégage une odeur, ça ne sent pas bon ! En effet, si votre animal dégage une odeur, même si elle ne vous parait pas anormal, il est bon d’envisager de le laver ou d’aller consulter chez votre vétérinaire. Cela cache parfois des complications insoupçonnées !

  Et vous, avez-vous déjà vécu cela ? Entretenez-vous le pelage de votre animal ?

Ajouter un commentaire

Vous devez posséder un compte Yummypets pour commenter cet article.
Créer votre compte Yummypets en moins d’une minute.