Les aoûtats portent finalement mal leur nom ! On pourrait croire que ces acariens ne sont présents qu'en été alors qu'ils sévissent d'avril à octobre.

Responsables de démangeaisons, ils peuvent aussi, lorsqu'il y a infestation, entraîner ce que l'on appelle une trombiculose. Dans tous les cas, le vétérinaire dispose de traitements pour en débarrasser l’animal, voire faire en sorte de le protéger préventivement.

Les aoûtats - également appelés vendangeurs - sont des acariens. Ils ne parasitent pas la peau des chiens et des chats uniquement en été, au mois d'août, comme leur nom peut le laisser penser. Ils sont en fait présents d’avril à octobre.

Ils entraînent des démangeaisons plus ou moins intenses qui peuvent donc être très gênantes pour l'animal. De plus chiens et chats infestés peuvent, à force de se gratter et de se lécher, être victimes d' inflammation cutanée et développer des plaies. Certains animaux y sont par ailleurs allergiques.

Comment repérer la présence d'aoûtats ?

Ce sont les larves d’aoûtats qui piquent ; elles se fixent fréquemment entre les doigts, à l’intérieur des cuisses, sur les parties génitales ou au niveau du pavillon de l’oreille. Outre les grattages qui doivent inciter le maître à consulter, on peut repérer cette  infestation par la présence de petits points orangés, regroupés en amas.

L'’infestation par les aoûtats est appelée trombiculose, du nom de l’espèce d’aoûtat en cause (Néotrombicula autumnalis). De plus, il existe plusieurs espèces d'aoûtats : plus de 1.200.

Préventivement, il est possible de protéger son compagnon en utilisant un acaricide ; les traitements antiparasitaires "classiques" ne suffisent pas toujours à lutter efficacement contre les aoûtats, plus gênants que dangereux (sauf en cas d'infestation).

Suivre les recommandations du vétérinaire

Tout produit utilisé préventivement - ou pour traiter une infestation déclarée - doit se faire sur les recommandations du vétérinaire. Son avis est important, car chiens et chats ne se traitent pas avec n'importe quel produit... Certains utilisés pour le chien ne doivent absolument l'être chez le chat.

L'achat d'un traitement spécifique en vue de protéger son compagnon peut être financé grâce au forfait prévention proposé par certaines formules d'assurance santé animale. En cas de nécessité, les soins - tout comme le prix de la consultation - sont pris en charge par la mutuelle pour chiens et chats.

Lors d’infestation, les applications doivent être renouvelées fréquemment. L’usage de shampoings antiparasitaires ou encore d'anti-inflammatoires, entre autres, peut également être nécessaires en cas d’infestation importante. Le traitement peut être long, retardant parfois la guérison.

Le problème est que le chien ou le chat peut être recontaminé rapidement dès lors qu'il fréquente des endroits infestés par ces acariens. Pour un animal ayant accès au jardin, on conseille une tonte régulière de la pelouse et/ou un débroussaillage.

Ajouter un commentaire

Vous devez posséder un compte Yummypets pour commenter cet article.
Créer votre compte Yummypets en moins d’une minute.