L’arthrose chez le chien est une affection des articulations qui est à l’origine de gênes et de douleurs lors des mouvements de votre animal.

Qu’est ce que l’arthrose chez le chien ? Quelles en sont les causes ? Quels sont les symptômes de l’arthrose chez le chien ? Existe-t-il un traitement pour cette maladie ?

L’arthrose chez le chien, qu'est-ce que c'est ?

Il faut savoir que l’arthrose est une atteinte dégénérative des cartilages articulaires.

Qu'est ce qu’un cartilage articulaire ?

Les cartilages articulaires sont des tissus à la fois souples et résistants à la jonction entre deux os. Ainsi, ils permettent d’assurer un bon emboitement de deux os successifs et une bonne mobilité de l’articulation. On parle de bonne congruence de l’articulation.

Les lésions d’arthrose

L’arthrose est due à la dégénérescence de ces cartilages. Cette dégénérescence se fait en plusieurs étapes.

Tout d’abord, se forme un œdème cartilagineux. Celui-ci est suivi d’une fissuration du cartilage. La propriété de glissement du cartilage est alors altérée. Par ailleurs, la fissuration peut être à l’origine de la libération d’un morceau de cartilage dans le liquide synovial (liquide présent dans l’articulation). Cela peut induire une inflammation de ce liquide, on parle de synovite.

Ensuite, l’épaisseur du cartilage diminue. Puis, une perte des propriétés mécaniques d’absorption des contraintes s'en suit.

La dernière étape est la mise à nue du cartilage. Il y a alors un frottement os contre os totalement anormal. Cet affrontement os contre os peut être à l’origine de lésions secondaires. En effet, on peut observer des remaniements osseux conséquents à une lésion d’arthrose d’une articulation.

L'évolution des lésions d'arthrose

L’arthrose est une maladie chronique. En effet, l’animal va développer cette affection de manière insidieuse sur une longue période. Ce n’est qu’après un certains temps d’évolution que l’animal montrera des signes cliniques associés à l’arthrose.

Les chiens touchés par cette affection

Tous les chiens peuvent développer de l’arthrose avec l’âge. Cependant les chiens de grande taille seront plus touchés.

Par ailleurs, les chiens nés avec une dysplasie ou une malformation d’une articulation sont plus à risque de développer des lésions d’arthrose. De plus, ils développent ces lésions généralement plus jeunes que les autres chiens. Un exemple courant est l’arthrose suite à une dysplasie de la hanche. Vous pouvez en découvrir plus sur cette lésion en lisant l’article sur la dysplasie de la hanche chez le chien.

La période critique de l’année 

Il faut noter que les chiens arthrosiques sont particulièrement sensibles en automne. En effet, les températures baissent et l’humidité augmente. Cela est souvent à l’origine d’une nouvelle poussée arthrosique chez les animaux souffrant d’arthrose.

Quelles sont les causes de l’arthrose chez le chien ?

L’arthrose chez le chien a pour origine un déséquilibre entre ce que peut absorber le cartilage et les forces qui s’exercent sur celui-ci. Il y a deux hypothèses concernant l’origine de l’arthrose.

1ère hypothèse : le cartilage est anormal

La première hypothèse sur l’origine de l’arthrose met en cause le cartilage lui-même. En effet, le tissu cartilagineux est alors incapable de supporter les contraintes mécaniques normales. L’arthrose est due à une anomalie dans la structure du cartilage, on parle alors de chondrose structurale.

Il y a plusieurs facteurs à l’origine de cette chondrose structurale. L’âge peut être à l’origine d’une dégradation de la structure du cartilage. De plus, l’inflammation articulaire due à un traumatisme ou à une anomalie de croissance peut aussi avoir une influence sur la structure du cartilage. Par ailleurs, il existe un caractère héréditaire.

2ème hypothèse : les contraintes mécaniques sur le cartilage sont anormales

L’arthrose peut aussi apparaître alors que le cartilage a une structure normale. Dans ces cas là, ce sont les contraintes mécaniques qui s’exercent sur celui-ci qui sont anormales. On parle alors de chondrose mécanique.

Il y a plusieurs facteurs qui peuvent être à l’origine de contraintes mécaniques anormales. En cas d’instabilité articulaire, les forces qui s’exercent sur le cartilage sont mal équilibrées. De plus, certains chiens qui présentent une fréquence de contraintes trop élevée seront à risque. Ce sont les chiens pratiquant un exercice physique excessif. Cependant, une immobilisation articulaire prolongée sera aussi un facteur de risque.

En ce qui concerne l’obésité, ce n’est pas un facteur à l’origine d’arthrose. Cependant, les chiens obèses vont être intolérants à leur arthrose. En effet, ils la supporteront encore plus mal que les chiens en bonne santé par ailleurs.

Quels sont les symptômes de l’arthrose chez le chien ?

Les symptômes de l’arthrose chez le chien sont liés à la douleur. Généralement, vous pouvez remarquer que votre animal paraît « rouillé », notamment au réveil.

Craquements et ankylose

Il est possible de noter des craquements à la mobilisation de l’articulation suspecte d’arthrose. De plus, cette articulation peut parfois être déformée.

Lors de la mobilisation de l’articulation, on peut noter une diminution de l’amplitude du mouvement. On parle d’ankylose. Même si cette ankylose augmente lorsque l’arthrose évolue, elle ne sera jamais complète. En effet, un membre atteint d’arthrose sera toujours mobilisable.

La boiterie

L’un des signes de l’arthrose chez le chien est l’apparition d’une boiterie. Cette boiterie est qualifiée de mécanique. Cela signifie qu’elle s’aggrave après une période de repos. En effet, vous remarquerez que votre animal boite surtout au réveil ou après un moment de repos. Cependant cette boiterie s’atténuera après une promenade.

L’évolution de la douleur par poussées

La douleur n’est pas présente tout le temps et n'a pas toujours la même intensité. En effet, il est possible de noter des poussées de douleur, suivies par des périodes plus calmes. Les poussées de douleur peuvent être impressionnantes et le chien peut être très abattu lors d'une poussée violente. Il est alors conseillé de consulter rapidement votre vétérinaire.

l'arthrose chez le chien

Comment arrive-t-on au diagnostic ?

Si vous observez n’importe lequel de ces symptômes, il est important de prendre rendez-vous rapidement avec votre vétérinaire. En effet, celui-ci fera un examen clinique de votre animal et sera à même de le prendre en charge.

Le diagnostic de certitude de l’arthrose se fait grâce à l’examen radiographique.

Existe-t-il un traitement de l’arthrose chez le chien ?

L’arthrose ne se guérit pas. Cependant, il existe aujourd’hui des traitements qui permettent de ralentir son évolution.

Traitement médical

Le traitement de base est l’utilisation d’anti-inflammatoires prescrits par votre vétérinaire. Si le vétérinaire intervient tôt, les anti-inflammatoires peuvent avoir un effet préventif sur l’arthrose. Sinon, ils sont utilisés durant les périodes de poussées arthrosiques pour diminuer l’inflammation.

Pour freiner la dégénérescence du cartilage, on utilise des chondroprotecteurs tels que le sulfate de chondroïtine ou la glucosamine. L’effet est surtout préventif, ils sont utilisés notamment en début d’évolution. De plus, il existe des compléments alimentaires qui ont un effet préventif sur l’arthrose.

Il est possible de faire des injections intra-articulaires de hyaluronate de sodium. Cela permet la lubrification intra-articulaire. Cependant, cette lubrification est provisoire. En effet, cela n’a pas d’effet sur l’évolution du processus arthrosique mais cela améliore la locomotion pour une période de quelques semaines.

Le traitement ne doit pas être seulement médical. En effet, il est très important de l’associer à un traitement hygiénique.

Traitement hygiénique

L’animal doit pratiquer un exercice physique compatible avec ses lésions. Il est important de trouver un équilibre entre le repos nécessaire au confort du chien et le maintien d’un exercice physique qui permet de lutter contre l’ankylose de l’articulation.

La rééducation fonctionnelle est très importante pour maintenir l’amplitude articulaire. De plus, elle permet de préserver les masses musculaires. En effet, dans le cas contraire les muscles vont diminuer de volume du fait de leur inactivité. Il s’agit de l'amyotrophie consécutive à l’arthrose.

l'arthrose chez le chien
D’autre part, il faut lutter contre l’obésité. En effet, l’obésité va gêner les déplacements de l’animal arthrosique. On cherche donc à diminuer les contraintes sur l’articulation pathologique en limitant le poids de l’animal.

Traitement chirurgical

En cas d’arthrose rebelle au traitement médical, dans certains cas, une intervention chirurgicale pourra être envisagée.

L’arthrose chez le chien est un processus complexe qu’il est possible de gérer, notamment lorsque la pathologie est détectée précocement.

Avez-vous déjà eu un chien présentant de l’arthrose ? La prise en charge de votre animal a-t-elle été assez précoce pour ralentir l'évolution du processus arthrosique ? Partagez votre expérience avec nous !

Ajouter un commentaire

Vous devez posséder un compte Yummypets pour commenter cet article.
Créer votre compte Yummypets en moins d’une minute.