Mardi 26 janvier, les députés ont voté de manière unanime en faveur d'un "certificat de connaissance" dans le cadre de la proposition de loi contre la maltraitance animale.

Mais qu'est-ce que ce certificat et à quoi va-t-il servir ?

Qu'est-ce que le certificat de connaissance ?

Le certificat de connaissance sera remis à chaque futur propriétaire lors de l'acquisition ou de l'adoption d'un animal. Il aura pour but de faire prendre conscience au nouveau propriétaire de la responsabilité qu'il a envers son nouveau compagnon à quatre pattes.

Actuellement, les députés continuent d'étudier la proposition de loi et ses 500 décrets. Portée par les députés LREM Laëtitia Romeiro Dias et Loïc Dombreval, la loi vise, entre autre, à responsabiliser les futurs adoptants et à éviter les achats compulsifs et le traitement de l'animal en tant qu'objet.

En France, on compte environ 9 millions de chiens et 15 millions de chats dans les foyers. Chaque année, le nombre d'abandons atteints de triste records. En effet, 100 000 animaux sont abandonnés chaque année en France, ce qui la place en tête des pays européens.

Quelles seront les nouvelles responsabilités pour les futurs adoptants ?

Le "certificat d’engagement et de connaissance des besoins spécifiques de l’espèce" devra être obligatoirement signé par l'adoptant en cas de première adoption d'un animal de compagnie sur papier ou sur un support dématérialisé. Dans le cas où vous avez déjà un animal chez vous et que vous souhaitez en adopter un second de la même espèce, vous ne serez pas concerné.

C'est avant tout un rappel des devoirs du propriétaire envers sont animal. Il précise pour chaque espèce les besoins vitaux en terme d'alimentation, d'espace de vie, de vaccination et de soins vétérinaires, ainsi que toutes les responsabilités qui apparaissent lors de la vie avec un animal. Il ne faut pas oublier qu'un animal peut tomber malade, peut faire des bêtises, doit s'éduquer correctement, et qu'il est impératif d'être attentif à ses besoins et à sa santé au quotidien.

Rejet du permis et du stage pour les propriétaires d'animaux

En plus de ce certificat, certains députés très engagées souhaitaient aller plus loin, notamment par crainte sur le certificat ne soit qu'un "bout de papier symbolique". Ainsi d'autres décrets prévoyaient l'instauration d'un concept de stage pour les futurs adoptants voire même l'obtention d'un permis de détention d'animal comme dans d'autres pays. Cependant, l'Assemblée a préféré rejeter ces deux propositions, estimant que le certificat de connaissance se suffisait à lui-même.

Que pensez-vous de ce certificat ? Pensez-vous qu'il permettra de lutter contre les futurs abandons ?

Source : Cosmopolitain.

Ajouter un commentaire

Vous devez posséder un compte Yummypets pour commenter cet article.
Créer votre compte Yummypets en moins d’une minute.