REVENIR A LA VERSION MOBILE

Beagle

Doux, affectueux, jovial, et joueur.

yummypets

Origines du Beagle

Les premiers Beagles

La première trace de chiens courants de petite taille remonterait au Vème siècle avant Jésus-Christ. Ils étaient utilisés pour la chasse au lièvre. Ces chiens chasseurs sont très similaires au Beagle que nous connaissons aujourd’hui.
Selon les chercheurs, ces chiens auraient été importés en Bretagne romaine (l’actuelle Grande-Bretagne) par les Romains. Cependant aucun document n’a été trouvé concernant ce fait à ce jour.

Au IIIème siècle, une nouvelle trace d’un chien ressemblant fortement au Beagle est recensée dans un poème d’Ossian, un barde écossais.

Il est dit que le Beagle serait un descendant du Foxhound, un chien beaucoup plus grand.

Le Beagle et l’Angleterre

Les Anglais sont les créateurs de la race Beagle que nous connaissons aujourd’hui. Ils souhaitaient créer une race qui serait une miniature parfaite du chien courant. Ils voulaient réunir toutes les qualités de ce chien avec un format plus petit. C’est ainsi que le Beagle est né. De par sa taille, il était surtout destiné à la chasse à courre et à la chasse au lièvre.

beagle assis

Il existe alors trois espèces de Beagles au XVIIème siècle :

  • Le Beagle du Nord qui était un chien rapide et de taille moyenne.
  • Le Beagle du Sud, qu’on appelait le « Kerry-Beagle » car il pouvait mesurer 45 cm et plus au garrot.
  • Le « Cat-Beagle » qui était le chien réservé à la chasse au lapin et qui ne dépassait pas 35 cm au garrot.

La véritable uniformisation de la race commence dans la deuxième partie du XIXème siècle. Deux clubs sont alors créés : la fondation du Beagle-Club en 1890 et l’association des maîtres d’équipage de Harriers et de Beagle en 1891.

C’est le Beagle-Club qui a établi le premier standard de la race et qui a réalisé la toute première exposition en 1896.

Au début des années 1920, la race semblait compromise puisque la Première Guerre Mondiale dispersa la majorité des meutes. C’est grâce à l’élevage de Nina Elms, qui a remporté de nombreux prix dans les années 30, que les élevages de Beagles se sont multipliés.

Le Beagle en France

Les premiers Beagles sont arrivés en France par la Normandie au XVIIIème siècle après la Révolution française. La race va surtout se répandre en France durant le XIXème siècle. C’est une race recherchée pour sa rapidité et sa résistance. Tout comme en Angleterre, le Beagle est surtout utilisé pour la chasse à courre.

C’est assez tard que le Beagle est reconnu comme un chien de compagnie en France. Il reste encore beaucoup utilisé pour la chasse.

Le Beagle est dès lors le chien le plus populaire en France mais c’est aux États-Unis qu’il est le plus répandu.

Caractère du Beagle

beagle en promenade

Saviez-vous que le personnage Snoopy était un Beagle ?

Les qualités du Beagle

Bien qu’il soit à la base un chien de chasse, le Beagle est devenu un compagnon adapté à toute la famille. C’est un chien très affectueux et jovial qui saura se montrer doux et joueur avec les enfants.

Vif et intelligent, c’est un chien qui garde un tempérament constant. Il sera prêt à vous suivre n’importe où puisque c’est un chien sportif et vigoureux.

Les défauts du Beagle

Le Beagle est intelligent mais cela ne l’empêche pas d’être têtu. Ainsi, son éducation n’est pas facile. Il faudra se montrer ferme avec lui et ne pas se laisser amadouer par son beau regard.

C’est également un chien gourmand. Son poids sera donc à surveiller assez régulièrement.

Photos de Beagle

Voir toutes les photos

Vous avez un(e) Beagle ? Rejoignez-nous

Caractéristiques physiques du Beagle

La premier standard du Beagle a été rédigé en 1896. Avant cette date, le type Beagle pouvait varier selon les régions et la nature des terrains de chasse.

Aspect général du Beagle

beagle en couple

Le Beagle est un chien courant vigoureux et compact. Cependant il n’a aucun trait grossier. Il doit respecter des proportions importantes. La longueur du crâne, entre l’occiput et l’extrémité de la truffe, interrompue par le stop, doit être aussi égale que possible. La hauteur du coude au sol doit être approximativement la moitié de la hauteur du sol au garrot.

Tête

  • Crâne : légèrement en dôme, de largeur modérée avec une légère crête occipitale.
  • Stop : bien marqué, divisant la tête dans sa longueur entre l’occiput et l’extrémité de la truffe de façon aussi égale que possible.
  • Truffe : large, de préférence noire mais une pigmentation moindre est admise chez les chiens à robe plus claire. Les narines sont bien ouvertes.
  • Museau : il n’est pas en sifflet.
  • Lèvres : raisonnablement bien descendues.
  • Mâchoires et dents : la mâchoire doit être forte et présenter un articulé en ciseaux parfait, régulier et complet, c’est-à-dire que les incisives supérieures recouvrent les inférieures dans un contact étroit et sont implantées à l’aplomb dans la mâchoire.
  • Yeux : brun foncé ou noisettes, assez grands, ni profondément enfoncés dans les orbites ni proéminents, bien écartés, avec une expression douce et attachante.
  • Oreilles : longues avec l’extrémité arrondie. Si on les étire, elles atteignent presque l’extrémité du nez. Elles sont attachées bas et leur texture est fine. Elles pendent gracieusement contre les joues.

Cou

De longueur suffisante pour permettre au chien de mettre aisément le nez au sol. Il est légèrement incurvé et présente peu de fanon.

Corps

  • Dos : horizontal et ferme.
  • Reins : puissants et souples.
  • Poitrine : descendue sous le coude. Les côtes sont bien cintrées et s’étendent vers l’arrière.
  • Ventre : pas exagérément relevé.
  • Queue : elle est forte et de longueur modérée. Attachée haut et portée gaiement, elle n’est pas enroulée au-dessus du dos ni inclinée avec l’avant. Elle est bien couverte de poils, surtout sur la partie inférieure.
  • Épaules : omoplates bien obliques et non chargées.
  • Coudes : solides. Tournant ni en dehors, ni en dedans.
  • Cuisses : musclées
  • Jarret : ferme, bien descendu et parallèle.

Critères d'éligibilité au LOF

Non éliminatoires au LOF
Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité et de ses conséquences sur la santé et le bien-être du chien.

Éliminatoires au LOF
Les mâles doivent avoir deux testicules bien descendus dans le scrotum.

beagle

En fin de journée, il attends avec impatience l’heure du parc. Selon le jour, nous l’amenons soit jouer avec ses copains habituels au parc, soit faire une grande balade au Jardin Royal. Quand il a envie de jouer, il nous amène sa corde à nos pieds avec une petite tête trop chou l’air de dire "jouez avec moi" et il sait que l’on craque systématiquement !

MJ the Beagle

Robe, couleur et entretien du Beagle

Robe du Beagle

Le poil du Beagle est court, dense et résistant aux intempéries.

Couleur du Beagle

Le poil du Beagle est tricolore. Il peut être noir, marron et blanc mais se décline également dans d’autres couleurs comme bleu, blanc et marron, pie de lièvre, pie-citron, citron et blanc, rouge et blanc, feu et blanc, noir et blanc ou encore tout blanc.

À l’exception de tout blanc, toutes les couleurs présentées ci-dessus peuvent également paraître en tant que moucheture. Les autres couleurs ne sont pas admises.

L’extrémité de la queue est blanche.

Entretien du Beagle

Surveillez les oreilles de votre Beagle. Quelques parasites et corps étrangers peuvent s’y loger et entraîner des problèmes comme des inflammations ou des otites. Pensez donc à les nettoyer régulièrement.

Donnez-lui un bain de temps en temps avec un shampooing spécialement conçu pour les chiens.

Brossez-le une fois par semaine pour lustrer le poil et surveiller l’apparition de puces.

beagle large

Le président américain Lyndon Johnson possédait plusieurs Beagles.

Taille et poids du Beagle

Taille: 33 à 40 cm
Poids : entre 8 et 14 kg

Santé

Le Beagle est une race assez robuste mais sujette à quelques maladies comme le glaucome ou l’hypothyroïdie.

Un chien pour les enfants ?

Le Beagle est un bon compagnon pour les enfants de par son caractère doux et joueur.

Le Beagle est-il facile à éduquer ?

Bien qu’intelligent, le Beagle est également très têtu. Il faudra se montrer ferme et patient pour son éducation mais il finira par écouter son maître.

Partagez à vos amis :

64 Questions posées à propos de cette race

Voir toutes les questions