Les professionnels de la santé animale conseillent de faire vacciner son animal de compagnie une fois par an. La question se pose alors de savoir si cette vaccination n'est pas trop fréquente pour nos animaux.

En effet, certaines récentes études tentent de montrer que dans la plupart des cas, la vaccination répétée n’est pas forcément nécessaire. Et depuis, certains propriétaires se demandent si ce rythme n’est pas trop soutenu.

Bien plus inquiétant ; des observations cliniques ont quant à elles démontré plusieurs liens entre la vaccination et de nouvelles maladies dont les animaux sont de plus en plus affectés. Parmi elles, le cancer qui apparait vers 2 ans, des maladies auto–immunes, des fibrosarcomes, des anémies, etc.

Comprendre la différence entre l'immunisation et la vaccination 

Avant toute chose, il est important de comprendre ces deux termes. Bien qu'étant complémentaires, ils créent parfois le doute dans les consciences. En effet ; l'immunisation peut être définie par la production d'anti-corps permettant de protéger vote compagnon d'un virus ou d'une maladie. Même si la finalité de la vaccination est l'immunisation, cela ne fonctionne pas toujours. Certains animaux peuvent en effet émettre une certaine résistance au vaccin. Et donc contracter tout de même un virus. Dans le cas contraire, il arrive parfois que certains animaux soient immunisés, mais continuent tout de même à être vaccinés inutilement de façon régulière.

Des vaccins trop fréquents

Charles E. Loops, médecin vétérinaire et homéopathe pratiquant en Caroline du Nord, écrit sur son site Internet : 

« Je pratique depuis plus de vingt ans la médecine vétérinaire. Je constate une apparition de maladies chroniques beaucoup plus tôt qu'autrefois. À l'époque, les cancers chez des chiens ou des chats de 5 ans étaient plutôt rares ; aujourd'hui, il n'est pas inhabituel de diagnostiquer des cancers mortels chez des animaux de 2 ou 3 ans. Le nombre de cas est définitivement en hausse.

De mauvaises pratiques au niveau de l'élevage, une piètre alimentation et d'autres facteurs environnementaux peuvent avoir un rôle à jouer, mais je crois que le facteur le plus important est la vaccination répétée tout au long de la vie de l'animal. Cette pratique a fait en sorte que nous avons affaibli génétiquement nos compagnons animaux.»

La durée minimale de l’immunité des produits constituant le vaccin pourrait protéger un chien jusqu'à 7 ans ou un chat jusqu’à 15 ans.

Actuellement, la plupart des vétérinaires recommandent à leur clientèle de vacciner annuellement leur animal, même si celui-ci n'est pas en parfaite santé.

vaccination animal

La vaccination n'est pas anodine 

Il est important de savoir que la vaccination ne fait pas partie de la routine de l'organisme de votre animal.  Cette étude a démontré qu'une injection régulière, et parfois non indispensable, peut lui causer des effets secondaires inutiles. Cela mène parfois à des inflammations chroniques, ou jusqu'au développement de certaines maladies auto-immunes. Car une injection trop régulière d'anti-corps peut parfois amener l'organisme à se "battre contre lui-même", cas typique des maladies auto-immunes. N'oublions donc pas que la vaccination est tout de même un acte médical à ne pas prendre à la légère !

Attention aux animaux malades

Saviez-vous qu'aucun vaccin ne devrait être administré à des animaux malades ou en mauvaise santé ? Et en particulier ceux atteints d'allergies de toutes sortes (les allergies étant le signe d'un mauvais fonctionnement du système immunitaire). Car en effet, la vaccination implique parfois de nombreux effets secondaires contraignants tels que des réactions allergiques (chocs anaphylactiques), problèmes digestifs ou neurologiques.

Sachez qu'aucune loi ne nous oblige à vacciner ou revacciner notre compagnon animal (mis à part le vaccin contre la rage lorsqu'il est question de traverser les frontières), mais il est quand même conseillé de rendre visite chaque année à votre vétérinaire afin de faire un bilan de santé complet. Si vous vous posez des questions à propos de la vaccination, prenez conseil auprès d'un professionnel de la santé animale. Car ne pas vacciner votre animal tout les ans ne veut pas pour autant dire négliger les visites régulières chez son vétérinaire.

Les contre-indications aux vaccins 

Il existe de nombreuses contre-indications à faire vacciner votre animal. Premièrement, si votre animal est déjà porteur de la maladie pour lequel il est vacciné, le vaccin ne doit pas être injecté. C'est la raison pour laquelle votre vétérinaire devra préalablement réaliser les tests de dépistage nécessaires. Aussi, si votre animal a déjà rencontré une sensibilité ou une intolérance à un vaccin, il est fortement déconseillé d'en effectuer le rappel.

Aussi, les animaux de moins d'un mois, mais également les femelles venant de mettre à bas représentent également une contre indication médicale.

Certains vaccins doivent tout de même être fait régulièrement

Attention, car cette étude ne s'applique pas à toutes les molécules. En effet, certains vaccins doivent être fait plus souvent que d'autres. Parmi eux, on compte par exemple celui de la toux du chenil (la trachéobronchite infectieuse canine) qui est à effectuer tous les ans. Beaucoup de chiens contractent cette maladie, surtout si ces derniers reviennent de salons canins, de chenils, ou d'associations canines.

Et vous, vaccinez-vous votre animal chaque année ? Que pensez-vous de ces recherches ?

19 Commentaires

Vous devez posséder un compte Yummypets pour commenter cet article.
Créer votre compte Yummypets en moins d’une minute.

Voir plus de commentaires

    NOUGATINE T Mon chien porteur du coryza est vacciné tous les ans car indispensable selon le vétérinaire du fait de son probléme de santé ?

    thiaudiere m MA CHATTE  TOUS LES ANS