Australie : le gouvernement souhaite catapulter des saucisses empoisonnées pour tuer les chats errants

Par le 11-06-2019 à 14:14

Le gouvernement australien a décidé de mener une opération visant à tuer les chats errants du pays. Son but ? Préserver la biodiversité des espèces d'oiseaux et de lézards, généralement chassés par ces félins. Considérés comme "invasifs", plus de deux millions de chats d'Australie risqueraient de périr d'ici à 2020.

D'après l'exécutif du pays, les chats errants seraient responsables de la disparition de 377 millions d'oiseaux et de 649 millions de reptiles. Un ensemble d'animaux permettant de préserver la qualité de la terre et d'instaurer un équilibre de la faune et de la flore.


Ainsi, le gouvernement australien est bien déterminé à débarrasser pas moins de cinq îles, et de créer plus de dix espaces dénués de chats.


Des saucisses empoisonnées catapultées depuis les airs

Le mode d'opération pour éliminer ces félins se ferait par le biais de saucisses de kangourou empoisonnées par une substance non supportée par les chats, le 1080. Ces dernières seraient catapultées depuis les airs dans les zones les plus fréquentées des chats harets (ndlr : un chat haret est un chat domestique qui est retourné à l'état sauvage après un abandon ou une fugue). La grosse limite de cette décision réside surtout dans le fait qu'à ce jour, les spécialistes ne savent pas quels animaux ingéreront ces saucisses empoisonnées, ce qui pourrait causer plus de dégâts.


À lire également : L’Australie souhaite abattre deux millions de chats harets.


La révolte des associations de protection animalière

Depuis cette annonce, de nombreuses associations pro-animalières ont montré leur indignation face à ce procédé. C'est par exemple le cas de la Fondation Brigitte Bardot, qui avait en 2015 écrit une lettre demandant au gouvernement de ne pas commettre ce "génocide animal". D'autres organismes ont également démontré le fait que cette décision cruelle ne résoudrait en aucun cas le problème de la biodiversité, qui serait majoritairement causé par les déforestations et l'urbanisation massive. 


Et vous ? Que pensez-vous de cette initiative ?



À lire également : L'Australie met en place une barrière de 44 kilomètres anti-chats.

Image d'illustration.

Source : RTL.

6 Commentaires

Vous devez posséder un compte Yummypets pour commenter cet article.
Créer votre compte Yummypets en moins d’une minute.

Voir plus de commentaires

    SYLVIE G dégueulasse, l'horreur en plus empoisonnés ils vont mourir dans d'atroces souffrances, ça me révolte

    Isabelle B Navrant de bêtise ! Il y a d'autres possibilités mais ça coûte certainement plus cher... Il faut traiter le problème à la base : stérilisation, lutte contre les abandons... Ce sont toujours les animaux qui trinquent. 😢😔

Ce site utilise des cookies : En continuant à naviguer sur le site, vous acceptez notre utilisation des cookies et politique de confidentialité. En savoir plus

Ok