Vous connaissez sûrement déjà certaines maladies auxquelles les chiens sont sensibles. Voici la liste des maladies les plus courantes chez le chien et bonne nouvelle, la plupart peut être évitée grâce à la vaccination.

Les maladies les plus courantes chez le chien : prévention, symptômes et traitements

La toux du chenil

Appelée trachéobronchite infectieuse à l'origine, la toux du chenil est surnommée ainsi à cause de sa facilité de transmission, notamment dans les chenils. Elle est très répandue chez les chiots qui sont nés et élevés dans de grande communauté. Mal soignée, elle peut entraîner des complications, alors n'hésitez pas à faire vacciner votre chiot dès son adoption si ce n'est pas déjà fait.


Les symptômes de la toux du chenil se présentent sous la forme de toux, d'une inflammation du pharynx, d'écoulements nasaux et oculaires, d'un manque d'appétit et de fièvre.


Sous sa forme bactérienne, l’infection est traitée à l’aide d’antibiotiques. Un sirop antitussif pourra aussi être utilisé si le chien est atteint depuis peu. Si le chien ne reçoit pas de traitement approprié, la maladie pourra évoluer en pneumonie, beaucoup plus grave et difficile à soigner.


Il existe également des vaccins efficaces contre la toux du chenil. Lors de l’adoption d’un chiot en élevage, demandez toujours si l’éleveur vaccine ses chiots contre la maladie, une réponse positive étant souvent un gage de la qualité de l’élevage.


Pour en savoir plus : La toux du chenil : maladie et traitement.

La rage

Vous serez sûrement surpris de voir la rage dans ce classement, et pourtant, c'est l'une des maladies les plus connues chez le chien. Elle se transmet par la salive, et donc par morsure dans la majorité des cas. Bien que très rare en France depuis la création du vaccin antirabique, la rage peut toucher les chiens non vaccinés. Voilà pourquoi il est important de faire les vaccins dès que possible.


La rage est associée à différents symptômes comme de l'agressivité, une salivation abondante, une paralysie du pharynx et une asphyxie. Lorsque vous remarquez les symptômes, il est malheureusement souvent trop tard, car la maladie est à un stade beaucoup trop avancé.


Pour en savoir plus : La rage chez les chiens et les chats.

La leishmaniose

La leishmaniose canine est une maladie chronique qui est due à un parasite microscopique, le Leishmania infantum. Ce parasite est transmis par la piqûre d'un moustique, le phlébotome, très actif de mai à septembre notamment sur le bassin méditerranéen mais également dans le Sud-Ouest, et la région Rhône-Alpes. Si votre chien est piqué, une petite lésion, qu'on appelle "chancre", apparaît. Il s'agit d'une maladie qui évolue lentement et qui peut être très grave pour le chien.


Pour vous rassurer, tous les chiens piqués ne développent pas la maladie et certains chiens vont même vivre avec le parasite sans jamais déclencher la leishmaniose.


La maladie est associée à plusieurs symptômes qui peuvent vous alerter comme une fatigue intense, un amaigrissement progressif, des problèmes cutanés, des saignements nasaux, et parfois même de la fièvre et une inflammation au niveau des yeux.


Le traitement sous forme d’injections est très long et ne permet pas de se débarrasser totalement du parasite. Les récidives sont fréquentes.


Pour en savoir plus : La leishmaniose canine : prévention, symptômes et traitements.

La dirofilariose

La dirofilariose, aussi appelée maladie des vers du cœur, est une maladie parasitaire du cœur du chien également transmise par la piqûre d'un moustique (phlébotome). Cette fois, c'est le ver rond Dirofilaria immitis qui est en cause. Le parasite se développe dans le cœur du chien, ce qui entraîne des lésions et une insuffisance cardiaque.


La dirofilariose va donc se présenter sous forme de fatigue, car le coeur doit travailler plus pour bien propulser le sang dans le corps. Vous pourrez donc remarquer des difficultés respiratoires et une toux chronique.


Il existe deux types de traitements : des traitements médicamenteux ou une chirurgie pour extraire les vers.


Pour en savoir plus : La dirofilariose : la maladie des vers du cœur du chien.

La maladie de Carré

Très contagieuse, la maladie de Carré chez le chien cause encore de nombreux décès malgré les campagnes de vaccination. Il s'agit d'un virus de grande taille qui appartient à la famille de la rougeole. La transmission du virus se fait par l'intermédiaire d'aérosols, la contamination se fait donc de chien à chien. Sachez qu'il n'existe aucun traitement contre cette maladie. La meilleure prévention est la vaccination.


La maladie de Carré présente différents symptômes comme une forte fièvre, un écoulement nasal, de la toux et des écoulements oculaires ainsi qu'une perte d'appétit, des vomissements et des diarrhées. Elle peut également toucher la peau qui va s'épaissir au niveau de la truffe et des coussinets.


Pour en savoir plus : Maladie de Carré chez le chien : symptômes et prévention.

La leptospirose

La bactérie Leptospira interrogans est à l'origine de la leptospirose. Elle est très résistante et prolifère facilement dans les sols boueux et les plans d'eau douce. Il s'agit d'une maladie contagieuse, un simple contact avec de l'urine ou du sang d'un animal contaminé suffit. Le chien peut également être contaminé en mangeant un rongeur infecté ou par morsure d'un animal. Elle peut également se transmettre à l'Homme, on parle de zoonose.


La leptospirose se détecte par le biais d'une montée de fièvre qui s'accompagne d'une perte de tonus et d'appétit. Des vomissements et des diarrhées hémorragiques peuvent apparaître. Une néphrite, qui va conduire à une accumulation d'urée dans le sang, peut également favoriser le développement d'ulcères dans la bouche du chien. Le chien va également avoir des rougeurs sur le corps et se mettre à gonfler.


Les symptômes les plus impressionnants (vomissements, diarrhées et gonflements) se manifestent après trois semaines et c'est malheureusement déjà trop tard.


La meilleure prévention est encore une fois la vaccination.


Pour en savoir plus : Qu'est-ce que la leptospirose du chien ?

La piroplasmose

Aussi appelée babésiose, la piroplasmose est une maladie extrêmement grave, et parfois même mortelle si le traitement n'est pas administré à temps. Elle est due à un parasite Babesia canis présent dans la salive des tiques. Il est transmis lorsque la tique va mordre pour s'alimenter du sang de l'animal. Une fois dans le sang, le parasite va se développer dans les globules rouges et les détruire les uns après les autres.


Il faut donc repérer les symptômes le plus vite possible, c'est une vraie course contre la montre. Dans sa forme la plus aigüe, le chien va présenter des symptômes à peine quelques heures après l'infestation. Il faut donc se montrer vigilant et repérer un abattement brutal et intense chez le chien. Il est très fatigué, ne fait plus la fête ou refuse de se promener ainsi que de s'alimenter. Une fièvre peut se manifester et ses urines deviennent très foncées.


Si le diagnostic du vétérinaire est bien la piroplasmose, il pourra effectuer des injections afin d'éliminer le parasite. Sachez qu'il est possible de prévenir la maladie en faisant vacciner votre chien. La première année, la primo vaccination se déroule en deux injections, la première à partir de l’âge de cinq mois, puis la seconde vers l’âge de six mois. Le rappel est ensuite annuel.


Pour en savoir plus : La piroplasmose.

La parvovirose

La parvovirose est une maladie provoquée par un virus, le parvovirus canin. Il s'agit d'un virus fréquent et extrêmement résistant. C'est une maladie fréquente chez les chiens qui ne sont pas vaccinés. Il s'agit de la cause la plus fréquent de décès chez les chiots d'élevage, surtout durant la période du sevrage, car le chiot n'est plus protégé par les anticorps de sa mère. La contamination se fait par contact avec des excréments de chiens infectés.


La maladie se présente sous la forme d'une gastro-entérite sévère. Les symptômes à repérer sont de la fatigue, un refus de boire et de s’alimenter, des vomissements ainsi qu’une diarrhée intense, hémorragique et nauséabonde, associée à des douleurs abdominales. La déshydratation liée aux vomissements et à la diarrhée fragilise d'autant plus l'animal. La déficience du système immunitaire entraîne finalement la mort. Pour les chiots, la maladie est mortelle pour un cas sur deux.


Il n'existe aucun traitement efficace, car les médicaments ne sont pas efficaces sur les virus. Le vétérinaire pourra administrer des perfusions et des médicaments anti-vomitifs et anti-diarrhéiques, mais une hospitalisation de plusieurs jours est parfois nécessaire. La vaccination reste le meilleur moyen de prévention.


Pour en savoir plus : La parvovirose : prévention et symptômes.


Connaissiez-vous ces maladies ? Votre chien est-il vacciné ?

3 Commentaires

Vous devez posséder un compte Yummypets pour commenter cet article.
Créer votre compte Yummypets en moins d’une minute.

Voir plus de commentaires

    Caroline R Voïko a eu la piro a 6 mois, un matin il ne pouvait meme p'us se lever, je lui donnait a boire a la cuillère .... on a foncé chez le doc qui m'a montrerle prelevement au microscope, on voit les globules rouges se remplir du parasite et exploser littéralement pour repandre les parasites sur d'autres globules rouges.... pour la parvo, chez ma veto on a eu de bon resultats avec de l'interferon mais traitement tres cher et tres long (3 semaines minimum)

    Claude M Merci pour toutes les informations

Lectures recommandées

Ce site utilise des cookies : En continuant à naviguer sur le site, vous acceptez notre utilisation des cookies et politique de confidentialité. En savoir plus

Ok